#Hoodiejournalismus, le hashtag solidaire du journalisme web

Hoodiejournalismus

En Allemagne, le hashtag #hoodiejournalismus propose sur Twitter de faire réfléchir sur le journalisme web. Il vient au départ en solidarité au rédacteur en chef de l’édition en ligne du Süddeutsche Zeitung, qui s’est vu attaqué sur ses compétences alors qu’il pourrait devenir le rédacteur en chef de l’édition papier.

Actuellement rédacteur en chef du Sueddeutsche.de, Stefan Plöchinger pourrait prendre la direction du quotidien papier Süddeutsche Zeitung. Confirmée par le rédacteur en chef actuel Kurt Kister et par les actionnaires du journal, cette proposition doit encore être approuvée par l’Impressionisten-Rat. Ce Conseil se compose de rédacteurs en chef de journaux imprimés.

Oui mais voilà, selon le quotidien Die Zeit du jeudi 20 mars, ce Conseil refuse catégoriquement la nomination. Plusieurs membres se seraient même indignés qu’on puisse imaginer promouvoir un simple « porteur de capuche » à la tête d’un des trois plus grands quotidiens allemands édité dans la région de Munich (Stefan Plöchinger est connu pour porter des hoodies, ces sweats à capuche).

Stefan Plöchinger, rédacteur en chef du Sueddeutsche.de

La comparaison peut dans un premier temps faire sourire, mais ce qu’elle véhicule donne au journaliste web l’image d’un simple geek, plutôt jeune et beaucoup trop décontracté pour être assez sérieux pour le papier.

Cet événement n’est pas sans rappeler le « hoodiegate » autour du patron de Facebook, Mark Zuckerberg, en 2012. Le jeune homme avait choqué les financiers de Wall Street en arborant un sweat à capuche. Ce look est pourtant un bon reflet de la culture d’entreprise de la Silicon Valley.

Une arrogance envers le journalisme en ligne

Dimanche 23 mars, un article d’Harald Staun dans le Frankfurter Allgemeine Zeitung va dans la même lignée. La question posée : est-ce qu’un journaliste web a le même niveau qu’un journaliste papier ? La réponse : « si un «spécialiste d’Internet» est assez sérieux pour être un patron de presse, alors pourquoi n’y-a-t’il pas actuellement un vrai journaliste à la tête du Sueddeutsche.de » ? (ndlr: Stefan Plöchinger est diplômé d’une école de journalisme et a auparavant été rédacteur en chef du Spiegel Online et du Financial Times Deutschland).

Depuis la publication de cet article, un mouvement de solidarité s’est lancé sur Twitter et Facebook sous le hashtag #hoodiejournalismus. Plusieurs dizaines de journalistes papier et web ont publié des selfies (auto-portraits) où ils portent des hoodies. Un Tumblr a été crée pour les rassembler, avec dans l’onglet « Artikel » toutes les sources débattant du sujet.

Storify : quelques selfies pris avec le hashtag Hoodiejournalismus

Un vrai questionnement autour de l’image du journalisme web

Ce débat n’est pas anodin. En Allemagne, les rédactions web ont longtemps été un placard et cette image est loin de s’être envolée chez certains. Le paysage médiatique allemand reste en effet toujours dans une lutte idéologique profonde. En mai 2013, Stefan Plöchinger a accordé une interview au site Journalismes.info, déclarant dans celle-ci qu’il n’y avait jamais eu de « modèle allemand en matière de journalisme web« .

« Le journalisme en ligne a longtemps été sous-financé (à l’exception de Bild.de et de Spiegel.de). Nous essayons maintenant de rattraper notre retard en matière d’innovation et de compétences journalistiques numériques. »

Dans la grande majorité des rédactions allemandes, on sous-exploite toujours la capacité d’Internet à produire du contenu intelligent. À l’exception de quelques sites, comme Zeit Online qui a désormais son propre service d’investigation (vous pouvez retrouver mon article sur le sujet ici). C’est ce même Zeit Online qui a proposé cette semaine pas moins de 12 idées pour améliorer la relation entre le print et le web.

Parmi celles-ci : « pourquoi ne pas développer une rédaction commune, sans sacrifier les rédactions web et print, et où la division du travail permettra d’apporter un contenu plus riche pour les deux supports » ? L’idée séduira les progressistes, moins les conservateurs.

Antoine CAUTY

Advertisements
À propos

Journaliste.

Tagged with: , , , ,
Publié dans Journalisme web, Nouvelles pratiques journalistiques
One comment on “#Hoodiejournalismus, le hashtag solidaire du journalisme web

Réagissez à cet article !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Archives
%d blogueurs aiment cette page :